Etes-vous vraiment quelqu’un de bien ?

13978899Depuis tout petit, nous avons l’habitude de faire cette jolie dichotomie naïve entre les gentils et les méchants. Au delà du choix intéressant de faire partie d’un côté ou de l’autre, ce manichéisme est-il vraiment vérifié dans la réalité? Y a-t’il vraiment des bons et des mauvais? Etes-vous sûr de ne jamais agir par pure cruauté?

En résumé, êtes-vous sûr de ne jamais aller en prison?

L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. » Pascal- Les pensées

Deux expériences connues en psychologies nous font penser que nous ne sommes finalement pas des anges et que, dans certaines situations, nous aurions même tendance à agir de manière sadique et cruelle.

La soumission à l’autorité

La première, bien connue, l’expérience de Milgram date des années 60 et ses résultats ont de quoi vous hérisser le poil. Sous-couvert d’une expérience sur la mémoire, il est demandé aux sujets de l’étude d’infliger une décharge électrique à un autre participant, lui complice de l’expérience. Plus l’expérience avance, plus les décharges sont importantes (de 15 à 450 volts, charge mortelle). Accompagné d’un scientifique encourageant la torture déguisée à coup de « l’expérience exige que vous continuiez », le participant est en fait sous l’influence d’une figure d’autorité.
Milgram avait interrogé 40 psychiatres qui avaient prévu que 1% des individus iraient jusqu’au bout, puisque c’est le pourcentage de personnes sadiques dans la population américaine. En réalité, 62% des participants auraient pu tuer le complice. 

Cette expérience a été reprise par Beauvois dans un documentaire visant à montrer l’influence d’une présentatrice télé en tant que figure d’autorité. Réussite? On arrive à 81% …

Influence carcérale

Zimbardo, 10 ans plus tard, a quand à lui voulu comprendstanfordre la capacité d’une institution, d’un groupe à nous rendre « mauvais ». La fameuse expérience de Stanford, où il était professeur, a marqué les esprits puisqu’elle a dégénéré. Reproduisant l’univers carcéral, détenus et gardiens sont des étudiants sans maladie psychiatrique ayant accepté de jouer le jeu. Cette simulation qui devait durer 2 semaines a été arrêtée au bout de 6 jours. Actes de tortures, de harcèlement , humiliations en tout genre se produisaient malgré le caractère fictif de l’expérience.

Rien n’est plus facile que de dénoncer un être abjecte, rien n’est plus difficile que de le comprendre.”
Dostoïevski

Finalement ces deuxDrJekyllMrHyde_01_square_medium expériences révèlent la part d’ombre qui peut se cacher en chacun de nous. La cause des plus grandes atrocités reste complexe et les méchants ont souvent un côté attachant (en témoigne nombre d’anti-héros actuel de Hancock à Gru) et nous montrent même parfois leurs deux visages à l’image de Dr Jekyll & Mr Hide.

Qu’est-ce qui nous fait passer du mauvais côté de la force?

Pour Zimbardo, en situations inhabituelles, il n’y a que 7 étapes:

  • faire le premier pas sans réfléchir
  • déshumaniser l’autre
  • se dé-individualiser (anonymat)
  • partager la responsabilité personnelle
  • obéir aveuglément à l’autorité
  • se conformer sans réserves aux normes du groupe
  • ne pas agir ou être indifférent = tolérance passive

Il donc assez facile de franchir la ligne, finalement très fine, du bien et du mal. Au delà d’une écoute bienveillante, prenons donc garde à ne pas juger les méfaits d’autrui car êtes-vous sûrs d’avoir été capable d’agir différemment? L’acceptation inconditionnelle devient alors un préavis à toute relation comme nous l’aurait dit ce cher Rogers. De manière plus large, il convient d’intégrer les composantes pouvant nous influencer vers des actions mauvaises. Il ne s’agirait pas, cependant, de s’engouffrer dans un statut de victime mais de garder en tête que nous sommes seuls acteurs de nos choix.

Maintenant que vous avez les clés pour ne pas vous faire entraîner sur la pente glissante du mal, il ne me reste plus qu’à espérer que vous fassiez le bon choix, même si il pourrait être plus difficile qu’il n’y parait…

D’ailleurs Lucifer lui même n’était-il pas un ange?


Pour approfondir:

Excellent Ted Talk de Zimbardo lui-même (attention, images chocantes): Ted Talk Zimbardo

Le documentaire complet du « Jeu de la mort »: vidéo jeu de la mort

Documentaire de la BBC sur l’expérience de Stanford: The Stanford prison

The Lucifer Effect: Understanding How Good People Turn Evil Philip G. Zimbardo, Random House Trade Paperbacks, 2008 – 551 pages

Obedience to Authority: An Experimental View Stanley Milgram, HarperCollins, 30 juin 2009256 pages

Publicités