Proche de la mort, plus proche de soi

Lorsque l’EPP PRO nous annonçait le thème de la précarité pour le mois d’octobre, est venue l’interrogation complexe de « qu’est-ce que la précarité ? ».
Immédiatement je pensais aux sans-abri que je croise sur le chemin de l’école, à ces familles d’immigrés de la place Carnot, à ce monsieur chômeur depuis tant d’années …
J’ouvrais alors mon Larousse, parce que lui, il a souvent le dernier mot. Il m’apprenait alors que la précarité était ce qui n’offre nulle garantie de durée, de stabilité, qui peut toujours être remis en cause.

Je me rappelais ainsi que ce mot était revenu souvent lors d’une rencontre avec une psychologuependant les dernières vacances. Cette psychologue, diplômée de l’Ecole de Psychologues Praticiens, travaille aujourd’hui dans le domaine des soins palliatifs dans une clinique des Yvelines. Pour cela elle a suivi un Diplôme Universitaire (DU) à Marseille « douleurs et soins palliatifs », plus tard aussi un DU d’éthique.

La loi Leonetti en 2005 est issue d’une prise de conscience sur la nécessité d’humaniser la mort. Le but est de soulager au maximum les douleurs physiques du patient, sa souffrance psychologique, sociale et spirituelle ainsi que de préserver la dignité de la personne malade et de soutenir son entourage. Elle a permis de maintenir un processus de soutien et d’accompagnement.

« Toute personne a le droit d’avoir une fin de vie digne et accompagnée du meilleur apaisement possible de la souffrance. Les professionnels de santé mettent en oeuvre tous les moyens à leur disposition pour que ce droit soit respecté. La formation initiale et continue des médecins, des pharmaciens, des infirmiers, des aides-soignantes, des aides à domicile et de psychologues cliniciens comporte un enseignement sur les soins palliatifs » Loi Leonetti – Article 1er.

precarite-2

On peut dire d’un patient interné dans cette unité qu’il est en situation de précarité car il est proche de la mort, il n’a malheureusement aucune garantie de durée. Cette dernière partie de la vie peut sembler morbide, glauque, terrible et sans affect. Pourtant, le tableau que me dépeint Madame H est beau, poignant surtout.

Lorsqu’un patient est proche de la mort, il comprend et saisit qu’il est gravement malade et qu’il va mourir, il arrive à être vraiment lui-même. Les gens au quotidien restent encore derrière une façade, ils ont un habillage que la société les force à avoir. A l’approche de la mort, chacun se dépouille de tout cette surface, de ce vernis social anxiogène.

Des événements très beaux s’y passent, des gens vont réussir à se dire des choses qu’ils ne se sont jamais dites de la vie.

Aussi en tant que psychologue, écouter un patient dans cette précarité permet de prendre conscience de la chance de rendre cela possible, c’est une coconstruction extraordinaire. Madame H me confie qu’elle réussit par ce biais à aller vraiment au cœur de son métier de psychologue, une vraie relation de confiance et d’intimité se créer. Le psychologue assiste à une reconstruction d’un être parfois morcelé.

Rémy Lestienne, directeur de recherche honoraire au CNRS explique dans Miroirs et tiroirs de l’âme – Le cerveau affectif qu’aucune circonstance de la vie n’est aussi génératrice d’émotion que l’approche de la mort. Il nous confirme que le cerveau de l’homme, au moment où il réalise qu’il est au plus proche de sa mort, est envahit par l’action surabondante de signaux  de neuromédiateurs et de neurorégulateurs.

precarite-3

Mon petit dictionnaire m’a fait bien réfléchir à la précarité, tout bon petit Français pense rapidement à la question de l’argent. Pourtant, n’oublions pas ceux qui sont en hôpitaux en train de vivre leurs derniers instants, pensons à nos confrères et consœurs psychologues qui les accompagnent au quotidien, pensons à nos projets professionnels, à nos stages futurs. Le domaine des soins palliatifs est riche, la psychologue que j’ai eu la chance de rencontrer me parlait également du soutien qu’elle trouvait au sein de l’équipe médicale avec laquelle elle travaillait, grâce à elle, un partage permanent se réalisait ce qui lui apportait beaucoup de soutien et de compréhension.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s