Tour du web en psychologie

Que se passe t’il dans le monde de la psychologie sur internet? De la métacognition chez les singes, à la bibliothérapie, des applis pour le PTSDaux gamers jouant pour la recherche sur Alzheimer… Voici quelques articles, recherches et vidéos du mois d’octobre, pour s’intéresser à toutes les applications diverses et variées de la psychologie (et éventuellement rechercher une inspiration pour le fameux mémoire de 5ème année!)


apple-iphone-books-desk-large

Quel est votre style d’apprentissage? Pensez-vous être visuel, auditif, conceptuel? Peut être que l’existence de ces styles n’est qu’une illusion! Apprendre avec notre « style » préféré nous donne l’impression d’avoir mieux retenu, mais les résultats ne sont pas au rendez vousLes styles d’apprentissage serait donc un myth?


Nous savons que notre mémoire n’est pas forcement fiable, et que nous pouvons créer de faux souvenirs : quels serait les problèmes éthiques de l’utilisation de cette susceptibilité en thérapie? Les auteurs étudient un cas fictif : implanter de faux souvenir de dégoût envers certains aliments, pour faciliter la perte de poids.


pexels-photo-48675-largeL’hiver arrive, les journées se raccourcissent, et nous voyons de moins en moins le soleil. Quel effet sur notre humeur? Un psychologue, un physicien et un statisticien réunissent leurs spécialités pour trouver une corrélation entre exposition au soleil et santé mentale. Cela rappelle une autre étude récente qui documente une augmentation des diagnostiques de dépression juste après le passage en heure d’hiver.


pexels-photo-29781-large

Les biais existent partout, y compris chez les psychologues… Une recherche téléphonique montre que les psychologues rappellent plus souvent une Allison qu’une Lakisha pour proposer un rendez-vous. Aux Etats-Unis, ou cette étude a eu lieu, ces noms ont une connotation raciale forte… Information retenir pour quand on sera au travail!


Le suicide est une cause de mortalité importante pour nos (futurs) patients. Comment aider, comment l’éviter? Il y a de nombreuses approches, et beaucoup de facteurs en jeux. Un psychologue du Mississippi a repéré une corrélation surprenante entre le nombre de mauvais rêves, et le risque suicidaire. Traiter les mauvais rêves serait-il un moyen d’agir sur le suicide? Et pendant qu’on est sur le sujet… Pourrait-on repérer le risque suicidaire grace à Google? De nouveaux algorithmes sont développés pour identifier ce risque chez les utilisateurs de moteurs de recherche, grâce a leur activité sur ceux-ci.


medic-hospital-laboratory-medical-40559-largeL’effet placebo, grand problème de la recherche scientifique… Nous passons notre temps à essayer de le contrôler lors des études sur l’efficacité des traitements. Pourquoi ne pas plutôt se focaliser sur ses avantages, et apprendre à l’utiliser délibérément pour le bien-être des patients? Nous n’avons même pas besoin de leur mentir : cette étude montre qu’un médicament marche même quand on sait que ce n’est qu’un placebo.


Peut-on distinguer les photos prises par des personnes autistes? Une petite étude du California Institute of Technology ont donné des appareils photos à des personnes autistes et des personnes qui ne l’était pas, y ont effectivement pu y trouver des différences… Une méthode de recherche novatrice!


pexels-photo-mediumPourquoi est-on triste? Selon Randolph Nesse, professeur de psychologie et psychiatrie, cette émotion a une utilité qui lui a permise de survivre à la sélection naturelle, et la comprendre nous donnerait une clef pour traiter les problèmes de santé mentale.


L’impulsivité des adolescents… Comme pour la tristesse, on recherche ici les avantages d’un phénomène qui semble, au premier abord, négatif. Pourtant, on y trouve des avantages : ici, des neuroscientifiques trouvent que cette impulsivité adolescente est accompagné d’une facilité pour certains apprentissages. Chercher une façon plus positive de voir les choses peut être utile : une autre étude montre que, pour favoriser le choix des aliments sains chez les adolescents, il suffit de jouer sur leur tendance à la rébellion. Ici en cadrant ce choix comme étant un acte de révolte envers l’industrie agroalimentaire, un refus de la manipulation par le marketing. Et cela marche nettement mieux que de leur demander de se focaliser sur leur santé future!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s