en passant Chacal VS Girafe ou une communication repensée

Il était une fois un chacal un peu réactionnaire sur les bords, guidé par ses jugements et ses pensées, en pleine discussion avec une girafe au grand cœur, qui exprime régulièrement sa gratitude et surtout au grand cou, pour voir au-delà des obstacles sur le chemin « dans un monde souvent chacalisé ».

Marshall Rosenberg a utilisé cette image de la girafe et du chacal pour symboliser  la Communication Non Violente.

obstacles-a-lecoute

Qu’est-ce que la Communication Non Violente ?

« La Communication Non Violente est la combinaison

  • d’un langage, d’une façon de penser
  • d’un savoir-faire en communication
  • et de moyens d’influence qui servent mon désir de faire trois choses :
    1. me libérer du conditionnement culturel qui est en désaccord avec la manière dont je veux vivre ma vie ;
    2. accroître le pouvoir de me mettre en lien avec moi-même et autrui d’une façon qui permet au don du cœur de devenir naturel ;
    3. accroître mon pouvoir de créer des structures qui soutiennent cette façon de donner. »

Pour résumer, la CNV n’est pas une thérapie ! C’est plutôt un outil visant non seulement à une meilleure communication interpersonnelle mais aussi à une meilleure connaissance de ses émotions et donc la mise en place de réactions plus appropriées. Il est vrai que certaines formulations peuvent paraître très idéales et utopiques et qu’il paraît impossible d’utiliser la CNV 24h/24 et 365 jours par an… nous pouvons toutefois tendre vers cet idéal de bienveillance et créer un contexte éducatif pour les enfants d’aujourd’hui basé sur l’écoute de soi et le respect de l’autre. De nombreux enseignants sont intéressés par la mise en pratique de la CNV dans leur classe, notamment en maternelle et en primaire.

Qui était Marshall Rosenberg, son fondateur ?

     Marshall Rosenberg (1936-2015) – docteur en psychologie clinique de l’Université du Wisconsin – a œuvré toute sa vie pour théoriser, mettre en pratique et faire connaître la CNV. Il a formé des professionnels dans 60 pays différents et reçu en 2006 le « Bridge of Peace Nonviolence Award ». Il s’est notamment inspiré de Carl Rogers, son professeur et fondateur de l’Approche Centrée sur la Personne ainsi que des théories d’Abraham Maslow.

« Toute colère est à mon sens le fruit d’une pensée coupée de la vie, qui engendre la violence. Au coeur de toute colère, il y a un besoin insatisfait. La colère peut donc être très utile si nous l’utilisons comme un signal d’alarme : elle nous permet de prendre conscience qu’il y a chez nous un besoin insatisfait et que nos pensées actuelles diminuent fortement nos chances de le satisfaire. »

Comment peut-on la mettre en pratique avec des enfants ?

      Le guide « Agir sur le climat scolaire à l’école primaire » publié par le ministère de l’Education Nationale cite l’Introduction à la Communication Violente dans sa bibliographie : la C.N.V. étant basée sur le langage et la bienveillance, il est possible et cela semble naturel de l’utiliser avec des enfants, en utilisant des formulations simples mais claires.

La CNV peut permettre aux enseignants d’aborder des questions de différence, de violence, de conflit ou encore de faire le point sur les règles de vie, le respect, la communication et la coopération entre les élèves d’un même groupe-classe. Dans le contexte politique actuel, la CNV donne des pistes aux enseignants pour apprendre aux enfants ce qui relève de la violence ou des atteintes aux droits de l’Homme, dans un objectif d’ouverture au monde.

« La CNV n’a pas pour objectif de changer l’autre. Elle aide à développer des attitudes qui respectent à la fois soi et l’autre. Si l’autre change, il le fera alors parce que cela aura du sens pour lui, et non par peur ou par obligation. »

Françoise Keller, Pratiquer la Communication Non Violente

Les 4 étapes de la CNV sont facilement compréhensibles par les enfants:

  • On part toujours de l’observation « Quand j’entends que… » « Quand je me dis que »
  • Pour continuer vers son sentiment « Je me suis senti…. »
  • Et exprimer son besoin « car j’ai besoin de…. » « J’ai besoin d’être….. »
  • En formulant une demande « Serais tu d’accord pour… » « Aurais tu le temps de…. « 

Exemple « Quand j’ai entendu que tu te moquais de moi derrière mon dos, je me suis senti blessé car j’ai besoin d’être accepté tel que je suis… Serais tu d’accord pour en discuter quelques minutes? »

Quels sont les gains possibles de la pratique de la CNV ?  

       En pratiquant la CNV le plus souvent possible, vous n’avez rien à perdre, mais tout à gagner:  vous comprendrez mieux vos émotions et pourrez donc réagir de façon appropriée, avec bienveillance ; vous aurez plus de faciliter à créer des liens avec d’autres personnes, d’horizons parfois différents ; vous ne serez plus « cool, sympa, gentil » mais « authentique, honnête, adapté, congruent…vrai ».

La Communication Non Violente, ce n’est pas être laxiste, ce n’est pas arrêter de parler de ce qui touche au plus profond: c’est s’autoriser à s’adresser à l’autre de manière authentique.

La C.N.V. n’est pas seulement un outil à utiliser avec les enfants : de plus en plus de formations sont proposées aux entreprises dans le but de sensibiliser aux différentes étapes de la CNV.

Quelles sont les limites de la CNV ?

          Attention aux mauvaises interprétations de la Communication Non Violente : elle n’est pas conçue pour aider les parents à se faire obéir. A ce titre, le magazine Grandir autrement a sorti en Mars/Avril 2014 un dossier sur la violence subie par les enfants mais aussi les écueils de la CNV… c’est par ici :

http://www.grandirautrement.com/fr/client/document/ga_45_2831_233.pdf

La prudence est donc de mise et la CNV n’a en aucun cas pour but de manipuler ses proches, ses collègues ou ses enfants. Si une personne semble utiliser la CNV mais que son discours est teinté d’un message religieux, méfiez vous !

Soulignons toutefois que pour certains parents, la CNV est parfois le premier pas vers une auto réflexion sur la parentalité plus réfléchie et c’est précisément ce processus qu’il convient de favoriser. Comment accompagner les jeunes parents vers une parentalité plus consciente?

La CNV est un processus simple qui élimine le style de communication compétitif et violent qui a infecté la plupart de nos vies.

Chuck McDougal, critique américain

Si la CNV vous intéresse, la littérature spécialisée sur le sujet et les sites et blogs internet ne manquent pas… Voici notre sélection:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s